Les différentes configurations de relation Université(s)-Territoire(s)

Les différentes configurations de relation Université(s)-Territoire(s)

Le 30 mai 2011 par Yoann MORIN

S’agissant de la relation entre un territoire donné et un ou des chercheurs, on peut grosso modo identifier trois configurations :

- Le territoire, objet de recherche : le territoire est sollicité –plus ou moins formellement– comme objet d’observation ou d’investigation par un ou des chercheurs.

- Le territoire, partenaire de recherche : dans le cadre par exemple de la réponse à un appel à projets imposant la collaboration avec des partenaires socio-économiques, un laboratoire sollicite un ou des territoires en tant que terrain d’expérimentation.

- Le territoire demandeur de recherche : symétriquement, la réponse à un programme type LEADER conduit le territoire à aller chercher des collaborations académiques.

 

Les points à interroger relativement à ces trois configurations :

 

  1. Les pratiques :

- La « rencontre » : Comment se rencontre la commande territoriale de recherche et les chercheurs ? Par quels intermédiaires ?

- Comment se définit la commande territoriale de recherche ?

- Comment se déroule la recherche ?

- Quels sont les productions et les produits de la recherche ?

- Quelle capitalisation de cette recherche ?

- Quelles suites à cette recherche ? Quels effets ?

- Quelle évaluation de la recherche ?

- 

 

  1. Les besoins, attentes  et apports :

- Quels communs dénominateurs ?

- Quelles différences ?

- Quelles divergences ?

 

  1. Les freins ou handicaps

 

Si les processus de transfert et d’innovation à destination du secteur économique ont su se structurer autour de procédures et de dispositifs de valorisation de la recherche, les sciences humaines et sociales ont pour leur part plus de difficultés à afficher un modèle qui permettrait de prendre en compte les transferts de connaissance vers la société.

Plusieurs éléments concourent à cette situation :

- non prise en compte des activités de valorisation dans l’évaluation des chercheurs et injonction aux publications,

- décalage des temporalités de la recherche et de l’action,

- difficulté de la problématisation du sujet, entre démarche scientifique et attentes pratiques,

- relations de confiance parfois difficiles, notamment du fait de l’affirmation de postures respectives et de représentations réciproques encore trop stéréotypées,

- structures de formation et de recherche peu coordonnées et lisibles,

- structures de développement peu ou pas fédérées, rendant difficile la formalisation et l’expression de demandes (formation, recherche, innovation...)

- manque de dispositifs d’interface efficaces et pérennes entre la recherche et la demande sociale. 

Derniers articles publiés

  • Du 14-08-17 au 20-08-17 1/3

    Aucun article cette semaine

  • Du 07-08-17 au 13-08-17 2/3

    Aucun article cette semaine

  • Du 30-07-17 au 06-08-17 3/3

    Aucun article cette semaine

prec next

Derniers documents ajoutés

  • Du 14-08-17 au 20-08-17 1/3

    Aucun document cette semaine

  • Du 07-08-17 au 13-08-17 2/3

    Aucun document cette semaine

  • Du 30-07-17 au 06-08-17 3/3

    Aucun document cette semaine

prec next

« août 2017 »

L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3