Objectifs, apports et perspectives de StaRTer

Objectifs, apports et perspectives de StaRTer

Le 15 janvier 2014 par Maud Hirczak
UN OBJECTIF : renforcer l’accueil de stagiaires au service du projet de territoire
 
 
 
Le dispositif StaRTer "Les stages professionnalisants, ressource territoriale" est soutenu par la Région Rhône-Alpes dans le cadre de sa politique Enseignement Supérieur – Recherche depuis 2009 (appel à projet UCS de 2009 à 2013, puis CEDES PRES de Grenoble depuis 2013).
 
 
 
Il part d’un triple constat...
  • Les stages sont un moyen privilégié d’accroche entre les universités et les territoires
  • Les stages constituent un véritable levier pour l’innovation (industrielle, sociale, territoriale), mais également un moyen de favoriser le retour ou l’accueil sur le territoire de jeunes diplômés
  • Les territoires situés en marge des aires d’influence ou des réseaux universitaires peinent souvent à attirer des stagiaires, pour des raisons pratiques (éloignement, logement…), mais également du fait d’une méconnaissance mutuelle.

.... pour appuyer une conviction : cette fracture ne peut se réduire que dans le cadre d’une collaboration structure entre le monde académique et les structures locales porteuses des projets de territoire.

 

 

 

 

 

 

 

UNE METHODE  : développer, animer et valoriser le réseau des stagiaires

 

Expérimenté depuis 2010, le dispositif StaRTer comporte 3 phases et niveaux de structuration :

 

1. favoriser et faciliter la venue et l’accueil de stagiaires dans des structures et sur des missions ou des domaines contribuant au projet de développement territorial ;

 

2. mettre en réseau, à l’échelle du territoire ou de la filière les stagiaires (ainsi que leurs tuteurs) au travers de rencontres régulières visant à faciliter leur intégration et leur vie quotidienne et à les sensibiliser au projet de territoire ou de filière ;

 

3. susciter des approches transversales innovantes par la rencontre entre disciplines, métiers et acteurs socio-économiques

 

 

 

DES APPORTS CONCRETS :

 

 

 

 

UNE PERSPECTIVE  : relier l’Université à tous les territoires rhônalpins

 
Au-delà de StaRTer, d’autres modalités de relations entre sphères académique et territoriale peuvent être explorées : ateliers/projets tutorés, mémoires, thèses, conférences, activités de recherche et d’expertise etc.
 
Dans cette perspective, l’expérimentation d’une Interface Université-Territoires vise à contribuer au développement des territoires dans leur diversité en favorisant le dialogue et la collaboration avec les acteurs locaux.
 
Le dispositif StaRTer permet à tous les territoires rhônalpins souhaitant initier ou renforcer des collaborations avec l’enseignement supérieur et la recherche de s’associer au développement des activités de cette Interface.
 
 
 
Actif dans le Val de Drôme depuis 2010, StaRTer a permis d’accueillir et de mettre en réseau de près de 50 stagiaires relevant de disciplines diversifiées mais impliquées dans les champs d’intervention assez largement communs (environnement, agriculture, énergie...) du Grand Projet Rhône-Alpes Biovallée®.
 
Depuis 2012, le dispositif est aussi en place en Drôme et Ardèche, grâce à un partenariat avec le CERMOSEM, l’ADUDA, le Conseil Général de l’Ardèche, le Conseil Général de la Drôme, et l’Université Territoriale d’Entreprises d’Ardèche (UTE07). En 2013, une vingtaine de stagiaires ont ainsi été accueillis dans le réseau Ardèche méridionale et monts d’Ardèche, et une dizaine sur le territoire du GPRA Rhône médian.

Pour l’année universitaire 2013-2014, ces territoires reconduisent le dispositif et d’autres partenaires de Rhône-Alpes ont manifesté leur intérêt.