La CEAT

La CEAT

Le 14 juin 2011 par Yoann MORIN

 

Communauté d’Etudes pour l’Aménagement du Territoire,
Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, Suisse.
 
1. Origine :
 
La Communauté d’Etudes pour l’Aménagement du Territoire (CEAT) a été créée en 1975 entre le Conseil fédéral de Suisse, 5 gouvernements de cantons (aujourd’hui 7), le conseil des écoles polytechniques fédérales et l’école polytechnique de Lausanne.
 
La création de la CEAT repose sur la considération des besoins suivants :
  • Promouvoir, en accord avec la loi fédérale sur l’aménagement du territoire, un aménagement du territoire défini comme l’ajustement de l’espace aux aspirations de l’homme et aux technologies modernes dans un souci d’équilibre écologique ;
  • Mettre en place un type d’enseignement et de recherche spécifique et original dans le champ de l’aménagement du territoire ;
  • Promouvoir la collaboration entre les cantons et les Hautes écoles de Suisse occidentale en vue de renforcer la coordination, notamment au niveau national, et l’interdisciplinarité, ainsi que de privilégier une organisation et un fonctionnement en réseau.
2. Objectifs :
 
Les objectifs centraux de la CEAT sont de :
  • Faire « remonter » les préoccupations opérationnelles dans le monde scientifique et réciproquement,
  • Valoriser les travaux de recherche dans l’enseignement et dans la pratique du développement territorial.
La CEAT assure à la fois des missions d’enseignement, d’information, de recherche et d’expertise-conseil. Un lien étroit est assuré entre ces quatre types de prestations, permettant ainsi de remplir les objectifs sus-cités.
 
3. Un rôle d’interface :
 
La CEAT est à la fois intercantonale et interuniversitaire. Plate-forme d’échanges, elle s’efforce de jouer un rôle d’interface entre l’ensemble de ses membres et partenaires : que ce soit aux niveaux de la recherche, de la formation ou de l’expertise, elle favorise l’articulation entre milieux scientifiques, politiques et professionnels, comme entre théorie et pratique. Vouant une attention permanente à la création de synergies, elle privilégie un fonctionnement en réseau, de manière à valoriser les multiples liens entre personnes, institutions, disciplines et territoires, sur les plans local, régional, national, transfrontalier et international.
 
4. Organisation :
  • Le Conseil, organe de direction composé de personnalités scientifiques et de praticiens de l’aménagement du territoire issus des cantons et des Hautes écoles de Suisse occidentale, de la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO) ainsi que de l’Office fédéral du développement territorial (ARE).
  • Le Secrétariat général, organe exécutif, formé d’une équipe pluridisciplinaire dirigée par le professeur Martin Schuler. La réalisation des prestations s’appuie sur un réseau de partenaires scientifiques et professionnels. Chaque projet de formation, de recherche ou d’expertise est exécuté par un groupe ad hoc. La Communauté est ainsi en mesure de faire appel à de multiples spécialistes suisses et étrangers en fonction des problèmes traités.
La Communauté est rattachée administrativement à l’EPFL qui assure notamment la mise à disposition de l’équipement.
 
5. Domaines d’activités :
 
La CEAT se préoccupe de l’élaboration, de la mise en oeuvre et de l’évaluation de projets, programmes et politiques à impact spatial, dans lesquels sont impliqués des acteurs aux intérêts divergents. Elle s’engage dans les domaines de la planification spatiale et de l’urbanisme, mais aussi de la gestion des ressources naturelles et énergétiques, ainsi que dans le développement économique et social à différentes échelles, y compris au niveau transfrontalier.
 
Elle est spécialisée dans l’accompagnement de processus décisionnels et politiques, et dans les relations entre les autorités publiques et les citoyens.
 
La CEAT est impliquée dans les programmes d’enseignement des Hautes Ecoles de Suisse romande. L’analyse territoriale constitue l’un de ses points forts.
 
La CEAT intervient auprès des collectivités publiques (communes, régions, cantons, Confédération) à leur demande et sur mandats dans de nombreux domaines tels que :
  • La mise en oeuvre d’une politique communale de rénovation urbaine,
  • La conception de plans d’aménagement local ou de schémas directeurs régionaux,
  • La préservation du patrimoine naturel et construit,
  • La définition de processus de participation des citoyens dans l’aménagement local et la conduite de démarches participatives à diverses échelles,
  • La négociation, le partenariat public-privé, la médiation territoriale.

 

Derniers articles publiés

  • Du 20-06-17 au 26-06-17 1/3

    Aucun article cette semaine

  • Du 13-06-17 au 19-06-17 2/3

    Aucun article cette semaine

  • Du 05-06-17 au 12-06-17 3/3

    Aucun article cette semaine

prec next

Derniers documents ajoutés

  • Du 20-06-17 au 26-06-17 1/3

    Aucun document cette semaine

  • Du 13-06-17 au 19-06-17 2/3

    Aucun document cette semaine

  • Du 05-06-17 au 12-06-17 3/3

    Aucun document cette semaine

prec next

« juin 2017 »

L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2